Aller au contenu
contact@capreussite.net
02 41 05 31 22

À la tête d’Étape Habitat, une dirigeante bienveillante, mentorée à Angers

Interview : Messaouda, dirigeante bienveillante, à la tête d’Étape Habitat 38

Catherine Le Davay, co-fondatrice de Cap Réussite est allée à la rencontre de la fondatrice d’Étape Habitat, Messaouda Boufenghour, lauréate du concours d’Angers et aujourd’hui mentorée.

Un échange riche d’enseignement, entre cette nouvelle entrepreneure, lauréate du concours Cap Réussite à Angers et Catherine Le Davay, dirigeante de Cap Réussite. Cette rencontre s’est tenue dans les locaux d’Étape Habitat, une société qui fête tout juste ses 2 ans d’existence.

Etape Habitat propose des prestations de services autour de l’habitation et du logement en ayant pour objectif l’amélioration de la qualité de vie au quotidien des personnes fragiles. Les prestations proposées sont étendues : des travaux de rénovation de bâtiment à l’assistance aux tâches d’entretien du logement du quotidien (manutention, entretien de la maison).

Messaouda incarne parfaitement son rôle de dirigeante bienveillante. Elle avance avec son équipe, guidée par des valeurs ancrées dans le respect de chaque interlocuteur, de chaque personne.

Catherine Le Davay : Pourquoi être devenue entrepreneure ?

Messaouda Boufenghour : Je n’étais pas partie pour créer ma boite. Franchement, je ne suis jamais vu dans le rôle de dirigeante. Pourtant, mon parcours et mes convictions personnelles font que j’en suis là aujourd’hui.

J’ai toujours aimé le contact et le lien avec les gens, j’ai logiquement trouvé ma place dans le secteur social.

À mes débuts, j’ai eu les fonctions d’agent d’accueil à la régie de quartiers d’Angers. C’est ma directrice, Sophie Sauvourel, qui m’a poussé à prendre des responsabilités.

Je me suis formée, j’ai passé une licence professionnelle Métiers du Développement Social Urbain et je suis devenue responsable du Pôle Habitat à la régie de quartier d’Angers.

J’ai un profil atypique, mais efficace. J’ai été un temps déléguée syndicale.

Je suis partie lorsque je ne pouvais plus faire bouger les choses en interne. Les valeurs énoncées par l’organisation n’étaient plus en cohérence avec le quotidien.

Je suis devenue patronne aussi pour promouvoir les membres de mon équipe qui sont des anciens collègues afin qu’ils obtiennent une reconnaissance professionnelle.

Quels ont été les débuts d’Étape Habitat ?

MB : Etape Habitat est une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle). Ma société a l’état d’esprit et l’âme que je lui donne et je ne veux pas être étiquetée et rangée dans une case.

Après avoir résolu ces questions administratives, j’ai dû vite trouver du personnel pour répondre aux premiers contrats et j’ai embauché Ahamada, un ancien collègue.

Aujourd’hui, chez Étape Habitat, nous sommes 5 personnes :

  • Ahamada, responsable d’équipe,
  • Alhadji, avec de multiples compétences en rénovation de bâtiments,
  • Aurélie, en contrat pro Agent Entretien Bâtiment avec l’AFPA,
  • Franck, pour la comptabilité et l’administratif.

mentorée à Angers : Messaouda, dirigeante bienveillante, à la tête d’Étape Habitat 38

Quels sont tes critères pour recruter ?

MB : Je fais confiance à mon intuition. Après 20 ans d’expérience dans l’ESS, j’ai un certain feeling.

Mes collaborateurs doivent faire preuve de respect et de volonté et surtout, ils ne doivent pas être dans le jugement de la personne. C’est un critère très important pour moi.

Je leur demande une honnêteté totale, et en retour, je leur donne ma confiance.

Sur le terrain, mes collaborateurs peuvent travailler seuls ou en binôme en fonction de la taille et la difficulté des chantiers.

Chaque membre de l’équipe bénéficie d’une formation technique avant de commencer sur le terrain. Les premiers jours, je les accompagne toujours sur les chantiers. C’est très révélateur. Je vois tout de suite si nous pouvons travailler ensemble.

On trouve dans tes actes de dirigeante, les mêmes qualités que l’on demande aux mentors : écoute, humilité, bienveillance. Comment a commencé ton histoire avec Cap Réussite ?

MB : Suite à la création de ma structure, j’ai fait un complément de formation “Comptabilité et Paye” avec IDEAA. C’est à cette occasion que j’ai rencontré Bruno Chevalier d’ASARTIS qui m’a parlé du concours Cap Réussite pour les jeunes entrepreneurs.

J’ai donc tenté ma chance en juin 2018 et à ma grande surprise, j’ai gagné un an d’accompagnement lors du 1er concours organisé à Angers.

Lauréate du concours d’Angers, qu’est-ce que t’apporte le fait d’être mentorée ?

MB : Ce que je retiens avant tout de mon expérience du mentorat est l’importance des échanges que j’ai pu avoir avec mon mentor. Daniel Thibault fait preuve de simplicité et d’ouverture. On peut aborder tous les sujets.

Je ne me rendais pas compte à quel point un chef d’entreprise peut se sentir seul. Avec mon mentor, je peux lui faire part de mes doutes, de mes projets de développement…

La discussion est ouverte et sans jugement.

Cet accompagnement est vraiment un plus dans les débuts d’une nouvelle aventure qu’est l’entrepreneuriat.

Comment envisages-tu le développement de ton activité à Angers et sur le département ?

MB : Je me suis fixé des objectifs raisonnables. Avec mon équipe, nous avançons pas à pas, une pierre après l’autre, tel des bâtisseurs. On progresse à notre rythme, sûrs de nous et de nos compétences.

Il y a 3 points auxquels je pense :

  • un volet développement,
  • un autre sur l’organisation interne,
  • et le dernier qui porte sur les évolutions professionnelles des salariés.

À l’avenir, je souhaiterais qu’il y ait moins de chantiers difficiles pour le bien-être de mes salariés.

C’est pourquoi, je veux proposer des déménagements pour vider un logement lorsqu’un parent entre en maison de retraite, ou en fin de vie. Ce genre de situation arrive fréquemment.

Avec mon équipe, nous avons les compétences nécessaires pour gérer ce type de travaux et ces situations.

Nous avons aussi le projet de déménager nos locaux et de baser le siège social d’Étape Habitat au sud d’Angers, car notre activité se développe aussi sur le Saumurois. Nous cherchons donc des locaux vers Trélazé ou Mûrs-Erigné.

Enfin, un sujet auquel je tiens beaucoup, est l’évolution professionnelle des membres de mon équipe. Je souhaite que chacun puisse évoluer et prendre davantage de responsabilités à l’avenir. Je les épaule, les forme et les aide à évoluer progressivement. Leur savoir-être envers les personnes auprès desquelles nous intervenons est d’une très grande qualité.

mentorée à Angers : Messaouda, dirigeante bienveillante, à la tête d’Étape Habitat 38

Qu’est-ce qui te fait plaisir ?

MB : J’aime être libre, prendre du plaisir au sein du collectif d’Étape Habitat. C’est vrai qu’aujourd’hui, je suis chef d’entreprise, mais je n’envisage pas l’aventure d’Étape Habitat sans mon équipe. Plus qu’une dirigeante et des salariés, nous formons ensemble une équipe. J’aime l’échange et le partage. Celui-ci est nécessaire pour travailler auprès d’un public souvent en grande difficulté.

J’ai la chance d’exercer un métier qui me permet de relativiser mon rôle d’entrepreneur et la prise de risque qui en découle.

On ne sait pas de quoi sera fait demain, mais je me dis toujours “quand on veut faire les choses bien, on se donne les moyens” et je veux continuer à me battre en ce sens.

Quelle est ta satisfaction personnelle ?

MB : Sans aucun doute, ce que nous accomplissons avec Étape Habitat lors de nos interventions. Ces actions donnent du sens à mon quotidien et s’inscrivent plus largement dans “le vivre ensemble” nécessaire à notre société.

Mon souhait le plus cher est de conserver les valeurs de la société au fur et à mesure de sa croissance.

Depuis juin 2018, Messaouda Boufenghour, une cheffe d’entreprise aux profondes valeurs sociales, est mentorée à Angers par Cap Réussite. Elle accorde une grande importance au bien-être des personnes qu’elle accompagne dans ses prestations ainsi qu’au bien-être de ses salariés. Pas de doute, dans quelques années, Messaouda aura toutes les qualités pour être mentor à son tour.

Etape habitat a été récompensé une nouvelle fois, par le prix “Over the Cap” remis  lors du 7ème concours Cap Réussite, pour la rapide croissance de son projet. Elle sera accompagnée par Catherine Le Davay lors de ce second mentorat à Angers.